02 octobre 2007

Printemps de Septembre à Toulouse

m_b99bbe394bfe77d9eca4631e05ac322f
Petit week-end aux bords de la Garonne, visites des expostions en nocturne jusqu'a 1H30, de bonnes conditions pour arpenter la création contemporaine, mais mon avis sur cette manifestation reste partagé.
Notamment car le projet "Hamsterwheel" d'Urs Fisher et Franz West, présenté dans l'espace des Jacobins à Toulouse à la suite de la 52e Biennale de Venise, s'avère chaotique, peut-être par la configuration de l'espace. Pour moi le projet est peu représentatif de la création des artistes présentés, une exposition collective doit faire naître un dialogue entre les oeuvres même si le propos n'a pour seul principe que les relations qui unissent les artistes. Dans ce cas de figure on se retrouve coincé entre chaques pièces, en ne comprenant pas les liens de parentés ou de discordances. Le lieu apparaît inadéquate pour le projet d'exposition, trop ambitieux pour la superficie.
Sinon la jeune création contemporaine se porte bien, le projet "Wheeeeel" n'a pas de thématique comme le projet "Hamsterwheel", mais à sa différence les oeuvres présentées s'intègrent parfaitement dans les sites si particuliers qui rythment le parcours du Printemps de Septembre. En effet je citerai les oeuvres de Vincent Mauger à la Maison éclusière, qui a conçu spécialement certaines pièces pour le lieu, Valère Costes à l'Espace EDF Bazacle ou encore Stéphane Thidet aux Abattoirs, qui avec son "Refuge" nous inverse les codes de représentation d'un lieu voué à la protection.
Espace_EDF_by_night

Posté par mimil à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Printemps de Septembre à Toulouse

Nouveau commentaire